La Roche-sur-Yon. En attendant le déconfinement, le coiffeur devient livreur.

Son salon est fermé depuis le 15 mars 2020. Le confinement, les mesures barrières, l’arrêté ministériel ont eu raison du dynamisme qui le caractérise.

Damien Lucas, est coiffeur au Bourg, où il tient le salon « Hair Actuel » depuis 20 ans, qui fonctionnait bien. Comme tous les autres, il a fermé, obligé de rester confiner chez lui.

Damien 10Damien en mode livreur.

Trois salariés en chômage partiel

Avec la fermeture de son salon, il a mis trois salariés en chômage partiel (8 millions de personnes en France). « Je les ai contactés en leur disant que ça allait durer longtemps » explique Damien.

De coiffeur à livreur

Pour Damien, sans rentrée d’argent, il faut bien vivre. Il est travailleur non salarié « donc je n'ai rien qui rentre »

Après être resté 15 jours chez lui, Damien s’est mis à la recherche d’un emploi. « Pendant ces 15 jours, j'ai nettoyé chez moi les extérieurs et l'intérieur. A un moment donné il y a la raison financière qui commence à taper à la porte. »

Maintenant, il est livreur (masqué et ganté) à mi-temps, grâce à des agences d’intérim. Il cherche à le compléter par un autre mi-temps « je suis prêt à prendre tous les travaux, ça ne me dérange pas ! »

Un jour l’activité reprendra. Damien ne l’appréhende pas, il a même hâte car un salon de coiffure, c’est du lien social aussi.

Mais déjà, dans sa profession, on parle de déconfinement pour essayer d’anticiper l’avenir. « On nous parle d'avoir des surblouses en papier, des Charlotte, un masque… bref, on va être des laborantins. »

Au niveau capillaire : « je conseille aux gens d'attendre ! ».

Quels conseils donner à toutes celles et ceux qui désespèrent de voir leur chevelure prendre de l’ampleur, les couleurs passées ? Faut-il s’en occuper soi-même ? 

La tentation peut être grande, pour certaines personnes, de se faire soi-même une teinte ou de se couper les cheveux à la tondeuse. Damien est clair pour les amateurs de la débrouille : « je conseille aux gens d'attendre ! ». Une mauvaise couleur avec une mauvaise application peut faire plus de dégâts que d’attendre, certes un peu plus longtemps que d’habitude.

Un chapeau, une casquette seraient utiles pour se protéger du soleil, avec le beau temps que nous avons ou une … Charlotte.

Publié le 11/04/2020
21/09/22
Que cela soit à La Roche-sur-Yon, aux Les Sables d’Olonne, à Fontenay-le-Comte ou à Luçon, la ...

08/09/22
    Le taux de chômage à la Roche-sur-Yon est de 5 % (chiffre mars 2022) les Her...

26/08/22
 La Roche-sur-Yon Agglomération propose une rencontre avec les intermédiaires de l’emploi, ...

20/05/22
Le Centre communal d’action sociale de La Roche-sur-Yon recherche des vacataires pour ses 5 Établ...

13/03/22
Bien avant l’ouverture des portes, samedi matin, devant la maison de quartier de Saint-André, une...

09/03/22
L'Assdac, association intermédiaire du territoire agglo-yonnais est présente pour cette mission da...

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok