La Roche-sur-Yon. Covid-19 : le message saisissant d’une infirmière du CHD.

Le message circule beaucoup sur les réseaux. Dans un témoignage audio envoyé à ses amis alors qu’elle débauchait, une infirmière décrit ce qu’elle vit au service réanimation du CHD de la Roche-sur-Yon. 

Elle y décrit une nuit chaotique « une catastrophe sans nom ».

« On n’a plus de place, mais vraiment plus de place, c’est plein à craquer. On a fait des derniers transferts en urgence dans la nuit pour reprendre des patients Covid.

Ce matin on est à 17 Covid positifs graves, parce qu’on les intube quasiment tous, 3 intubés dans la nuit.


Et quand au bout de ta troisième intubation, tu tiens la main de ton patient avant de l’endormir et que tu lui dis que ça va aller et qu’il s’effondre dans tes bras et qu’il te dit « ben moi je ne veux pas mourir, réveillez-moi, promettez-le-moi » là, tu te dis que ça va vraiment devenir problématique. »

URGENCES CHD Roche sur Yon
Le message de presque trois minutes continue. « Faites passer le message autour de vous vraiment : il n’y a plus de place en Vendée, on n’a plus de lits ! On a ouvert cinq lits qui sont déjà pleins. On devrait ouvrir d’autres lits, mais on n’a pas le personnel, donc on ne sait pas comment cela va se passer. Mais il va falloir, même si on sait que ça va être dur pour nous. Là, clairement, on choisit nos patients.

Ce qu’ils disent aux infos, c’est vrai. On choisit entre la personne de 40 ans et celle de 50 ans. Quand tu rentres un patient, tu pries pour qu’il s’en sorte vite parce que c’est une personne qui prend potentiellement la place de quelqu’un d’autre qui nécessiterait aussi de la réa.

Les médecins sont hypers angoissés car ce sont des décisions pas faciles à prendre. On trime… Voilà, on en a chié comme rarement j’en ai chié depuis cinq ans. »

L’infirmière poursuit « C’est chaotique. Autant la première vague je pense qu’on a bien été épargné mais celle-là, elle ne va pas nous faire de cadeaux » avant de conclure « surtout faites attention à vous, faites attention à vos familles, c’est le plus important. Parce qu’il n’y a pas de place. Prenez soin de vous, prenez et portez le masque, même si ça vous fait chier, lavez-vous les mains, vraiment, faites attention ! »

Plusieurs sources ont confirmé ces propos.

Publié le 11/11/2020
26/11/22
Vendredi, l’intersyndicale CGT, Sud solidaire, la CFDT et FO, a manifesté devant la salle du co...

28/09/22
Les Semaines d’Informations en Santé Mentale (SISM) du 10 au 23 octobre 2022 « POUR MA SANTÉ ME...

01/06/22
A l'occasion de la Journée mondiale des Troubles des Conduites Alimentaires, (TCA) le CHD Vendée o...

04/05/22
"C’est un grand bond en arrière ! Un retour vers la psychiatrie asilaire !" c'est le slogan de la...

28/04/22
« Rien ne bouge, on met les pansements mais rien ne bouge » martèle le syndicat Force Ouvri...

13/04/22
Depuis vendredi 8 avril 2022, le plan blanc a été déclenché afin de faire face à la saturation ...

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok