La Roche-sur-Yon. J – 7 avant les municipales.

Dans une semaine, a lieu le premier tour des élections municipales à La Roche-sur-Yon. Six candidats se présenteront devant les électeurs. Ils ont le même objectif : être le premier magistrat.

Ils sont tous confiants et les faits leurs donnent raison. A chaque réunion publique, les salles sont pleines. Lors du porte-à-porte, aux réunions de quartier et autres cafés citoyens, les Yonnais sont présents et s’intéressent à la campagne.

CANDIDATS LA ROCHE SUR YON MUNICIPALES 2020

À droite : Luc Bouard (divers droite), tête de liste de Luc Bouard 2020, soutenu par Les Républicains, la République En Marche, le MoDem et Raoul Mestre (divers droite) soutenu par le Rassemblement National.

À gauche : Martine Chantecaille, tête de liste de La Roche solidaire et écologique soutenue par Europe écologie les Verts, le Parti communiste, génération S, Nicolas Hélary, tête de liste des Voies Citoyennes. Sa liste est composée de militants associatifs, de gilets jaunes, et de la France Insoumise, Stéphane Ibarra, Parti socialiste, tête de liste de « engageons-nous pour la Roche-sur-Yon. Une liste soutenue par Jacques Auxiette, ancien maire de la Roche-sur-Yon et ancien président de la région des Pays-de-la-Loire, le Parti Socialiste et Places publiques, et enfin, Gilles Robin, tête de liste de Lutte ouvrière.

Donc deux listes à droite et quatre à gauche.

CANDIDATS LA ROCHE SUR YON MUNICIPALES 2020 10

La droite confiante.

Luc Bouard présente une liste de droite avec le centre. Il y a deux ans de cela, ils étaient nombreux dans son entourage à le voir élu dès le premier tour. Deux ans après, la donne a changé. Les gilets jaunes, le soutien à Emmanuel Macron confirmé par le soutien de la République En Marche, ainsi que la réforme des retraites ont fait bouger les lignes. Passer au premier tour n’est plus à l’ordre du jour.

En 2014, Luc Bouard avait été élu, pour partie, avec le rejet de la politique de l’ancien maire socialiste Pierre Regnault mais également, et peut-être surtout, d'un rejet du président de la République de l’époque, François Hollande. Pour exprimer ce rejet, beaucoup d’électeurs avaient voté contre le maire sortant socialiste et la politique menée par le président Hollande.

Le maire sortant va-t-il connaître la même mésaventure que son prédécesseur ? Rien n’est sûr. Mais le rejet de la politique conduite au niveau national par une partie de la population devrait le desservir comme le rejet des partis traditionnels comme Les Républicains constatés depuis l’élection d’Emmanuel Macron.

Reste qu’il y a quand même une opposition à droite avec Raoul Mestre, le trublion de la politique locale, soutenu par le rassemblement national, qui n’a pas pu monter une liste.

Aux dernières élections de 2014, Raoul Mestre avait frôlé la barre des 10 % qui lui aurait réservé un siège au conseil municipal. S’il reste sur le même pourcentage, il peut espérer récupérer quelques voix du rassemblement national ce qui lui assurerait au moins un siège au conseil municipal.

La gauche dispersée

Quant à la gauche, après une tentative de rassemblement, elle a éclaté, présentant finalement quatre listes.

Martine Chantecaille est la seule femme de ce scrutin. Avec Europe écologie les Verts, qui a le vent en poupe, c’est la seule à pouvoir raisonnablement porter le fer avec Luc Bouard au second tour. Elle a plus de chance de s’imposer à gauche face à son rival de toujours Stéphane Ibarra.

Quant à lui, Stéphane Ibarra reste un peu dans la nostalgie des mandats précédents en se voyant en tête de la gauche au premier tour. Comme Luc Bouard, il pâti d’un rejet des partis traditionnels auquel le PS n’échange pas. Compte tenu des divisions, suite aux vaines tentatives de rassembler toute la gauche, sa position est plus délicate.

Gilles Robin, Lutte ouvrière, a surpris tout le monde en déposant sa liste le premier. Il dénonce, de son côté, le capitalisme et veut faire entendre la voix des travailleurs.

Quelques soient la personnalité de gauche arrivant en tête au premier, le rassemblement risque d’être compliqué au second tour.

Les grandes inconnues du scrutin.

À gauche, les Voies citoyennes devraient marquer cette élection. Le nouveau mouvement politique, veut s’inscrire durablement dans le paysage politique yonnais c’est en tout cas leur volonté. Reste à voir le nombre d’électeurs qui les suivront…

Refusant de se rallier aux partis traditionnels de gauche, quelle place les Voies Citoyennes vont-elles prendre ? Situées à la gauche de la gauche, elles font campagne contre la droite de Luc Bouard. Leur démarche se veut originale, jusqu’à leur façon de faire campagne avec la caravane mobile qui sillonne la ville, pour aller à la rencontre des habitants. Les réunions publiques étaient, comme les autres partis, remplies.

Les Voies Citoyennes interrogent, intriguent même parfois. En tout état de cause, la liste présente ou non au second tour aura marqué les esprits.

L’abstention
Elle s’annonce forte d’après le porte-à-porte, et d’après ce que disent les gens qui veulent bien exprimer leurs intentions de vote. L’abstention risque d’être la grande gagnante de ce premier tour. À une semaine du premier tour, certains ne savent pas pour qui ils vont aller voter et même s’ils veulent y aller.

Le Coronavirus
Oui, il faut bien en parler également dans cette élection. Il peut être un élément supplémentaire qui renforcerait l’abstention. D’après le gouvernement, nous allons passer dans les prochains jours au stade trois. Les élections municipales seront maintenues mais avec quelles précautions ? Cela risque de ne pas conduire les électeurs vers les urnes.

A.P

Publié le 08/03/2020
24/05/22
La liste des candidats à l’élection des députés à l’Assemblée nationale du 12 juin 2022 et...

24/04/22
Les résultats du 2e tour présidentielles  des élections départementales et régionales 2021...

16/01/22
Stéphane Ibarra préside le groupe principal de l’opposition au conseil municipal. Le décè...

11/12/21
La Roche-sur-Yon est en deuil. Jacques Auxiette, est décédé, hier, à l’âge de 81 ans. Il avai...

25/06/21
Les résultats premiers tour des élections départementales et régionales 2021 seront publiés à ...

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok