Municipales 2020. La Roche-sur-Yon : les Voies Citoyennes présentent plus de 100 propositions et font le pari de la nouveauté et du renouvellement.

Le nouveau mouvement politique « les voies citoyennes » a présenté son programme dans un livret d’une cinquantaine de pages, tiré à 1000 exemplaires.

Ils sont les touts premiers à présenter un programme complet pour les élections municipales qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020. Un programme soutenu par quelques gilets jaunes et membres de la France Insoumise. Fruit d’une réflexion menée pendant 18 mois par le collectif dont la tête de liste est Nicolas Hélary.

Une centaine de propositions, donc, sont couchées sur le papier décliné en 13 thèmes : l’aménagement du territoire et l'urbanisme, la démocratie locale, le dialogue citoyen, la confiance envers les élus, l’action sociale, le développement économique, la santé, la sécurité, l’éducation, la culture, les échanges citoyens, le sport, les loisirs et la vie associative.

Les voies citoyennes municipales la roche sur yon 1 2

Parmi celles-ci, quelques idées-forces.

La régie agricole pour pallier la pénurie alimentaire.

Pour les Voies citoyennes, la pénurie alimentaire doit être intégrée au plan communal de sauvegarde. Cela doit passer par une régie alimentaire, véritable service public de l’alimentation. « Si on prend la consommation générale de la ville de la Roche-sur-Yon en termes alimentaires, il n’y a que 1,5 % qui est produit localement. C’est-à-dire au-delà d’un périmètre de 50 km. Tout le reste vient d’ailleurs. Ce qui veut dire que le jour où il n’y a plus de camions qui roulent pour X raisons… Cela veut dire que la ville doit devenir productrice d’alimentation en utilisant ses espaces verts pour faire de la production alimentaire. »

Les entreprises à but d’emploi pour des « territoires zéro chômeur de longue durée »

La mise en place du dispositif « territoire zéro chômeur de longue durée » qui permet de réorienter les aides publiques vers les entreprises qui seront créées spécialement : des entreprises à but d’emploi. « Elles nous permettront de faire travailler des personnes dans le cadre du plan de mobilité et de la régie agricole. »

Une refonte du fonctionnement démocratique avec notamment le RIC Référendum d’initiative citoyenne

« Sur la question démocratique, on est plus sur une refonte générale du fonctionnement démocratique de la ville avec une consultation des citoyens à chaque étape à chaque niveau de décision. C’est-à-dire que l’on pourra avoir des forums citoyens à l’échelle d’un quartier ou sur l’ensemble de la commune quand on parle de gros travaux. Concernant le plan transport et la refonte des lignes de bus, là, on sera sur un forum qui est beaucoup plus élargi pour connaître des informations sur les besoins des citoyens. »

La sécurité

Pour Nicolas Hélary, il faut mettre de l’humain dans les quartiers et embaucher une trentaine de personnes. « des médiateurs sociaux, des animateurs de quartier et les éducateurs. Sur cette trentaine d’emplois, il faut compter des animateurs de quartier qui font du temps très partiel avec en même temps du soutien sur l’école. »

 « Pas d’économie à la papa »

Quel coût ?

Concernant la gratuité du bus, le coût d’une telle mesure serait de 1,8 million d’euros, estime le candidat « C’est une question de choix politiques. C’est-à-dire qu’au lieu de faire le petit contournement sud de la ville de la Roche-sur-Yon, le doublement du contournement Nord, au lieu de mettre de l’argent dans ces équipements-là, et bien nous, nous mettrons de l’argent dans le transport. À l’échelle de l’agglomération, ce n’est pas énorme. »

Pour quelle économie ?

« Oui, le petit contournement sud de la Roche, si on peut l’arrêter, oui, on, l’arrêtera. Par contre, on prendra un arrêté interdisant aux camions de passer dans Saint-André d’Ornay. Le petit contournement sud de la Roche n’est plus nécessaire depuis que le tracé autoroutier a été réalisé. C’est un vieux projet qui date de 40 ans. En terme environnemental, cela pose un problème, car ce sont des terres agricoles que l’on supprime alors que l’on pourrait les utiliser pour de la production alimentaire, tout cela n’a aucun sens. »

La transformation de l’ancien Hôtel de Ville ne passe pas pour le candidat « Le palais municipal » comme il l’appelle, sera aussi une autre source d’économie. Pas question, pour lui, de changer de lieu qu’il aurait bien vu réhabilité « au lieu de créer de nouvelles surfaces commerciales. C’est ce que fait Luc Bouard depuis six ans alors même qu’on a des tas d’emplacements libres. Il organise la concurrence entre les commerces en déstabilisant ceux qui sont placés. Ce n’est pas parce qu’on fait 40 magasins de vêtements en plus que les gens vont dépenser plus. C’est de la politique économique à la papa qui date de 30 ans et on sait parfaitement aujourd’hui qu’elle ne fonctionne pas. Pourquoi ne pas avoir rénové l’ancien Hôtel de Ville ? C’est notre projet, le rénover et y remettre des services municipaux.»

Même fermeté de Nicolas Hélary sur la mutualisation des services. « c’est une mutualisation des fonctionnaires, ce qu’il fait depuis six ans, c’est certainement de ce point de vue, il est l’un des plus gros destructeurs d’emplois sur la ville de la Roche-sur-Yon. Avec des centaines d’emplois qui n’ont pas été remplacés. Quand il fait ça, c’est du service public qu’il retire. Il est sur une logique classique, libérale de Macron qui est sur la réduction des fonctionnaires. »

Si les Voies Citoyennes se positionnent clairement à gauche, leurs adversaires sont « Luc Bouard et le Front National. Martine Chantecaille et Stéphane Ibarra ne sont pas des adversaires. On diverge sur une conception de la façon de faire de la politique, mais cela n’en fait pas de mauvaises personnes pour autant. » Il y a quand même une question de confiance perdue avec Stéphane Ibarra sur l’écologie « Il a défendu pendant les dernières années Notre Dame des Landes, en passant par le contournement sud de la ville de la Roche-sur-Yon, l’agriculture intensive l’autoroute A 831, entre Fontenay-le-Comte et Rochefort. Le port de Brétignolles sur mer, le Parti Socialiste a été pour pendant de nombreuses années. Aujourd’hui ils arrivent, ils disent on a changé on a compris. Bon, peut-être. Mais il va falloir une preuve. C’est une question de fond. »

 

Publié le 28/01/2020
24/05/22
La liste des candidats à l’élection des députés à l’Assemblée nationale du 12 juin 2022 et...

24/04/22
Les résultats du 2e tour présidentielles  des élections départementales et régionales 2021...

16/01/22
Stéphane Ibarra préside le groupe principal de l’opposition au conseil municipal. Le décè...

11/12/21
La Roche-sur-Yon est en deuil. Jacques Auxiette, est décédé, hier, à l’âge de 81 ans. Il avai...

25/06/21
Les résultats premiers tour des élections départementales et régionales 2021 seront publiés à ...

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok